La motivation : définition et théories

La motivation est l’impulsion qui pousse les gens à faire des actions qui les dirigent vers un e fin spécifique. Il est essentiel d’atteindre des objectifs à moyen et à long terme et de ne pas diminuer les efforts. On parle beaucoup de motivation et besoin, surtout quand les choses deviennent difficiles. Motivation à pratiquer du sport, à apprendre une langue, à méditer quotidiennement ou à l’une des fins que nous considérons habituellement année après année.

Mais la motivation n’est uniforme ni dans la forme ni dans le fond. C’est l’un des aspects psychologiques les plus étroitement liés au développement de l’être humain. Il n’est pas caractérisé comme un trait personnel, mais par l’interaction des gens avec la situation, de sorte qu’il varie d’une personne à l’autre et chez la même personne, il peut varier à différents moments et situations.

Motiver quelqu’un, dans un sens général, consiste à créer un environnement dans lequel il peut atteindre ses objectifs en apportant son énergie et ses efforts, d’où l’importance pour les gestionnaires de maîtriser cette question afin qu’ils valorisent et agissent, en veillant à ce que les objectifs individuels coïncident autant que possible avec ceux de l’organisation. Dans cet article, Nous expliquons ce qu’est la motivation, son importance et les théories qui l’expliquent.

Définition de la motivation

Définition de la motivation

La motivation est définie comme les sentiments, les idées, les états internes, les croyances et les sensations qui conduisent la personne à certains comportements ou à certaines décisions. C’est le phénomène qui explique pourquoi la personne agit où cesse d’agir. Pour boire un verre d’eau, se marier, trouver un emploi ou acheter un chocolat, la personne doit être motivée, car si elle ne l’est pas, il n’y aura pas de comportement.

La motivation est quelque chose qui peut aider tout individu à rester en action, à réaliser les processus nécessaires et à mettre en œuvre les actions pertinentes pour atteindre une réalisation, un objectif ou satisfaire un certain besoin. Chaque personne a des motivations différentes, et cela dépendra du degré de motivation qu’elle a pour obtenir ce qu’elle veut.

Par exemple, un athlète qui veut participer aux Jeux Olympiques devra être très motivé pour effectuer l’entraînement, prendre soin de son alimentation, gagner des championnats et accumuler de l’expérience pour pouvoir assister et jouer un bon rôle dans cet événement. Ou, d’autre part, une personne qui va commencer un cours universitaire parce qu’elle veut être vétérinaire et que sa passion est d’aider les animaux. Vous vous concentrerez entièrement sur l’apprentissage et la réussite aux examens pour atteindre votre objectif.

Il faudra désigner en premier lieu ce qui motive quelqu’un, ce sur quoi il va concentrer toutes ses forces. En bref, il s’agit de prolonger les actions au fil du temps avec la récompense d’atteindre un objectif, qui peut être lié à des réalisations personnelles, professionnelles, familiales, sportives, entre autres.

Importance de la motivation

Importance de la motivation

Le concept est très important pour comprendre la psychologie humaine. La motivation précède, maintien ou arrête le comportement, car le comportement a une sorte de but. Cela en fait un processus très significatif de la personne. Si la personne est constamment démotivée, cet état peut être associé à une pathologie, par exemple à la dépression. Le manque de motivation peut également entraîner des problèmes au travail, dans la vie quotidienne et bien d’autres aspects.

Mais dans l’environnement quotidien, la possibilité de rester motivé est essentielle pour effectuer de nombreuses tâches qui, d’une manière ou d’une autre, impliquent une sorte d’effort ou de plaisir. C’est aussi simple que cela, sans motivation, l’action devient difficile, lente ou insoutenable avec le temps.

Les types de motivation humaine

Les types de motivation humaine

Motivation intrinsèque

C’est la motivation qui naît à l’intérieur de l’individu lui-même, c’est-à-dire dans ses propres désirs de satisfaction des besoins, de réalisation de soi et / ou de détermination personnelle, indépendamment de la validation ou de la récompense externe que le comportement peut entraîner. C’est généralement le type de motivation le plus précieux et le plus productif, car il génère des marges élevées d’engagement.

C’est le type de motivation qui vient de soi, en plus du fait qu’elle suppose une sensation de bien-être et d’accomplissement personnel puisqu’elle est liée aux objectifs qu’une personne veut atteindre pour se sentir mieux. Par exemple, les cours de danse, améliorer notre rôle dans chaque cours pour se sentir mieux dans tous les aspects, tant physiques que mentaux.

Motivation extrinsèque

Contrairement à la précédente, cette motivation a ses racines en dehors de l’individu, c’est-à-dire dans l’attente de recevoir une récompense (matérielle ou non) qui se présente comme un sous-produit de l’action ou du comportement motivé. Ce type de motivation est plus faible que l’intrinsèque, car il ne vient pas de l’engagement intérieur de l’individu, mais de l’attente d’un bénéfice futur.

C’est quelque chose d’extérieur à l’individu. Ce qui vient de l’extérieur et suppose une motivation pour y parvenir. Ici, les récompenses qui peuvent être obtenues entrent en jeu, telles que la reconnaissance d’un emploi, une somme d’argent ou une position pertinente dans un groupe influent.

La motivation positive

La motivation positive est liée à ce qui excite l’individu à mener un type d’action dans la durée pour atteindre ses objectifs. De plus, vous le faites parce que cela fait du bien et que les bienfaits seront à votre goût. Par exemple, étudier une carrière universitaire que vous aimez.

La motivation négative

Dans ce cas, la motivation est déterminée pour éviter quelque chose de désagréable qui peut arriver si vous ne faites pas une chose en particulier. Par exemple, il est recommandé à une personne qui a besoin de perdre du poids de faire de l’exercice pour éviter des problèmes de santé.

Ce sont les principales motivations liées à l’individu, et au sein de ces groupes, certaines plus spécifiques peuvent être incluses, telles que celles liées à une certaine tâche, ou destinées à améliorer davantage une certaine attitude. Cependant, il faudra toujours différencier ceux qui sont externes et internes, et ceux qui ont une focalisation positive ou négative sur la vie de l’individu qui est motivé à réaliser ces actions.

Les 4 principales théories de la motivation

Les 4 principales théories de la motivation

Tout au long de l’histoire de la pensée, l’homme a essayé de savoir ce qui motive un autre à accomplir une certaine tâche et quelles sont les conditions nécessaires pour obtenir un résultat spécifique. De nombreux auteurs ont tenté d’expliquer les facteurs de motivation humaine.

Ceci est le résumé des principales théories sur la motivation humaine étudiées dans le comportement organisationnel.

La hiérarchie des besoins de Maslow (1954)

C’est peut-être la théorie la plus classique et la plus connue. Cet auteur a identifié cinq niveaux distincts de besoins, organisés dans une structure pyramidale, dans laquelle les besoins de base se situent en dessous, et les besoins supérieurs ou rationnels au-dessus. (Physiologique, sécurité, social, estime, réalisation de soi). Pour Maslow, ces catégories de relations sont placées hiérarchiquement, de sorte que l’un des besoins n’est activé qu’une fois le niveau inférieur satisfait. Ce n’est que lorsqu’une personne parvient à satisfaire les besoins inférieurs que les besoins supérieurs entrent progressivement, et avec cela la motivation de pouvoir les satisfaire.

Réalisation de soiExpression de soi, indépendance, compétence, opportunité.
EstimerReconnaissance, responsabilité, sentiment d’épanouissement, prestige.
SocialCamaraderie, acceptation, appartenance, travail d’équipe.
SécuritéSécurité, stabilité, éviter les dommages physiques, éviter les risques.
PhysiologiqueNourriture, vêtements, confort, instinct de conservation.

Le double facteur de Herzberg (1967)

Ses recherches portent sur le milieu de travail. À travers des enquêtes, on observe que lorsque les personnes interrogées se sentaient bien dans leur travail, elles avaient tendance à s’attribuer cette situation, en mentionnant des caractéristiques intrinsèques ou des facteurs tels que : les réalisations, la reconnaissance, le travail lui-même, la responsabilité, les promotions, etc.

D’autre part, lorsqu’ils étaient insatisfaits, ils avaient tendance à citer des facteurs externes tels que les conditions de travail, la politique organisationnelle, les relations personnelles, etc. De cette façon, il a constaté que les facteurs qui motivent lorsqu’ils sont présents ne sont pas les mêmes que ceux qui démotivent, il divise donc les facteurs en :

  • Facteurs d’hygiène : Ce sont des facteurs externes à la tâche. Leur satisfaction élimine l’insatisfaction, mais ne garantit pas une motivation qui se traduit par des efforts et de l’énergie pour obtenir des résultats. Mais s’ils ne sont pas satisfaits, ils causent de l’insatisfaction.
  • Facteurs de motivation : Ils se réfèrent au travail lui-même. Ce sont ceux dont la présence ou l’absence détermine si les individus se sentent motivés ou non.

Les facteurs d’ hygiène coïncident avec les niveaux inférieurs des besoins hiérarchiques de Maslow (philologiques, sécuritaires et sociaux). Les facteurs de motivation coïncident avec les niveaux supérieurs (considération et réalisation de soi).

Facteurs d’hygièneFacteurs de motivation
– Facteurs économiques : Salaires, salaires, avantages sociaux.
– Conditions physiques de travail : éclairage et température adéquats, environnement physique sûr.
– Sécurité : Privilèges d’ancienneté, procédures de plainte, règles de travail équitable, politiques et procédures organisationnelles.
– Facteurs sociaux : Possibilités d’interagir avec ceux d’un plus grand nombre de collègues.
– Statut : Titres des postes, bureaux propres, privilèges.
– Contrôle technique.
– Tâches stimulantes : Possibilité de manifester sa propre personnalité et de se développer pleinement.
– Sentiment de réalisation de soi : Certitude de contribuer à la réalisation de quelque chose de valeur.
– Reconnaissance d’un travail bien fait : Confirmation qu’un travail important a été fait.
– Réalisation ou épanouissement: L’occasion de faire des choses intéressantes.
– Une plus grande responsabilité: La réalisation de nouvelles tâches et tâches qui élargissent le poste et fournissent un meilleur contrôle de celui-ci.

 Les trois facteurs de MacClelland (1989)

David McClelland soutient que les gens ont trois caractéristiques qui indiquent le facteur de motivation de chacun : la réussite, le pouvoir, l’affiliation.

  • Réalisation : C’est l’impulsion d’exceller, de réussir. Elle conduit les individus à s’imposer de nobles objectifs à atteindre. Ces personnes ont un grand besoin de développer des activités, mais très peu de s’affilier à d’autres personnes. Les personnes animées par cette raison ont un désir d’excellence, parient sur un travail bien fait, acceptent des responsabilités et ont besoin d’une rétroaction constante sur leur performance.
  • Pouvoir : Besoin d’influencer et de contrôler d’autres personnes et groupes, et d’obtenir leur reconnaissance. Les personnes motivées par cette raison aiment être considérées comme importantes et veulent acquérir progressivement du prestige et du statut. Ils se battent généralement pour que leurs idées prédominent et ont tendance à avoir une mentalité « politique ».
  • Affiliation : Désir d’avoir des relations interpersonnelles amicales et étroites, de faire partie d’un groupe, etc., ils aiment être habituellement populaires, le contact avec les autres, ne se sentent pas à l’aise avec le travail individuel et aiment travailler en groupe et aider les autres.

Théorie X et théorie Y de McGregor (1966)

C’est une théorie qui a une large diffusion dans l’entreprise.

 La théorie X suppose que les êtres humains sont paresseux qu’ils doivent être motivés par la punition et qu’ils évitent les responsabilités.

 La théorie Y suppose que l’effort est une chose naturelle au travail et que l’engagement envers les objectifs est une récompense et que les êtres humains ont tendance à chercher des responsabilités.

Hypothèse XHypothèses Y
– Les gens ne veulent pas travailler.
– Les gens ne veulent pas de responsabilité, ils préfèrent être dirigés.
– Les gens ont peu de créativité.
– La motivation ne fonctionne qu’aux niveaux physiologiques et de sécurité.
– Les gens doivent être contrôlés et parfois forcés de travailler.
– Dans de bonnes conditions, le travail naît naturellement.
– Les gens préfèrent l’autonomie.
– Nous sommes tous potentiellement
créatifs
– La motivation se produit à tous les niveaux
– Les personnes motivées peuvent se diriger ellesmêmes

Conclusion sur la motivation : définition, importance et théories

Tous les êtres humains doivent se fixer des objectifs à atteindre avec succès. Il est très nécessaire d’avoir de la motivation à la fois psychologiquement et professionnellement, car cela nous donne la sécurité et la détermination dans ce que nous voulons faire à la fois dans le domaine familial, professionnel et académique. La motivation commence lorsquil y a un besoin à satisfaire, de cette façon la personne est encouragée à exécuter les activités nécessaires pour couvrir ce manque certain.

Les facteurs qui motivent l’être humain peuvent être de plusieurs sortes, d’une part il y a ceux qui proviennent d’incitations externes (facteurs extrinsèques comme l’argent) et ceux qui dépendent de la compréhension personnelle du monde (facteurs intrinsèques tels que la réalisation de soi). D’autres part des facteurs positifs (C’est celui qui est fait en attendant une récompense.) et négatifs (qui provoque un comportement pour éviter quelque chose de négative).

Les théories motivationnelles sont diverses, chacune a ses forces et ses faiblesses et nous pouvons les utiliser de la manière qui semble la plus appropriée. Le climat organisationnel est meilleur lorsque les employés sont motivés parce qu’il y a une meilleure communication, il n’y a pas de pressions qui les fatiguent.

Au sujet d'Alan Chevereau

J’adore écrire sur les dernières nouveautés en matière de marketing et de communication. Je suis un entrepreneur en série et j’ai écrit cet article parce que je veux que mes lecteurs restent avantagés par rapport à la concurrence.

Développez vos ventes à la vitesse de l’éclair !

L’agence des professionnels et des créateurs ambitieux.

Expérience client

L’expérience client est un dispositif que chaque organisation doit intégrer dans sa stratégie de...

Développer votre présence sur les réseaux sociaux

Aujourd’hui, une présence sur au moins deux réseaux sociaux est indispensable pour faire prospérer...

15 moyens pour augmenter ses ventes

Toutes les entreprises produisent des biens et des services pour augmenter ses ventes. Pour ce...

Stratégie concurrentielle

Tout d’abord, la stratégie est l’ensemble des choix d'objectifs et de moyens qui orientent à...

Produit

Le produit est un bien ou un service vendu par une organisation à destination d’un groupe de...

Publicité

Si vous aimez le marketing, alors vous allez certainement adorer les exemples de publicité que...

Les 12 téquilas les plus chers du monde

La tequila est une boisson distillée appartenant à une région particulière : la Tequila et ses...

5 moyens de trouver des idées pour faire un post Instagram

Aujourd'hui, Instagram est le réseau social le plus en vogue. D'après Facebook, Instagram...

Les marques de chaussures les plus chères

Découvrez dans cet article les marques de chaussures les plus chères. Qui ne rêve pas d’une belle...

Quelle est l’importance du marketing ?

Aujourd'hui, la grandeur du marketing s'illustre dans les véritables révolutions...

Faites confiance à un
expert reconnu.

Jeanne d'arc sur son canasson

Un projet à réaliser ?

Rentrez votre adresse email et je vous contacterai très rapidement.

C'est envoyé !